193-197 Rue de Bercy, 75012 Paris, France

Généralités

A SAVOIR

Le temps de travail de l’accouchement dure entre 4 à 6 heures. Si ce temps de travail est inférieur à 2 heures, il se produit un traumatisme d’inertie des membranes de tension réciproques (membranes appartenant au crâne, liant les os du crâne entre eux d’avant en arrière et de droite à gauche). Lors d’un travail trop court, se produit une chasse liquidienne trop rapide. Ceci provoque des pleurs, des troubles du sommeil, ainsi qu’un bébé irritable.

L’ostéopathie est en mesure de corriger la position des membranes, de redonner un rythme à l’inertie de ses membranes, ainsi qu’une rééquilibration liquidienne, indispensable pour le bien-être du bébé.

Ostéopathie de 0 à 18 ans Bébé/Enfant/Adolescent 

Déformation du crâne dû a la naissance – « crâne plat » – (plagiocéphalie – brachycéphalie)

En photo, un exemple de prise en charge en ostéopathie. A gauche « avant traitement », à droite résultat après une séance d’ostéopathie.

La plagiocéphalie et la brachycéphalie sont les représentations anatomiques d’une asymétrie crânienne. On établira le diagnostic en fonction de l’axe de déformation (antéro-postérieur, transversal, oblique etc.)

L’asymétrie crânienne est un trouble fréquent chez les nourrissons. Lors de la première grossesse notamment. La délivrance est longue, parfois fastidieuse. Le crâne d’un nouveau-né, d’un bébé est une structure anatomique très malléable. C’est pour cette raison qu’il se déforme de manière aussi « spectaculaire ».

Voici plusieurs quelques exemple causant une plagiocéphalie ou une brachycéphalie :

– Bébé peut rester plusieurs heures bloqué dans le bassin avant de pouvoir descendre et enfin naître. son crâne reste donc bloqué et en compression contre l’os iliaque (bassin) de la maman.

L’utilisation de forceps ou d’instruments (cuillères- ventouse – spatules) : même si elle est de plus en plus rare, l’utilisation de ces instruments peut servir pour extraire un nouveau-né en urgence (détresse cardio-respiratoire, cordon ombilical enroulé, césarienne, prématuré).

L’absence de prise charge d’une asymétrie du crâne chez le nourrisson peut engendrer des troubles de la croissance, des troubles de la statique, ainsi que différents troubles du développement anatomique de la colonne (scoliose), de la face (troubles O.R.L), des dents, etc.

Torticolis du nourrisson – Torticolis du bébé – Torticolis chez l’enfant

Le torticolis à la naissance est un motif de consultation très fréquent en ostéopathie.

Selon les conditions de l’accouchement, le nouveau né peut présenter une contracture importante du muscle principal de la rotation et de l’inclinaison de la tête.

Le nourrisson a pu subir une sorte de choc dans plusieurs cas de figure d’accouchement :

  • Lors de la délivrance par voie basse : utilisation d’instruments (forceps – cuillères)
  • Si complication pendant le travail : cordon enroulé autour du cou, souffrance ou détresse respiratoire conduisant à une césarienne.
  • Si la position du bébé n’était pas idéale au départ (siège, difficulté au passage de l’épaule et du bassin)

Quelques exemples qui peuvent conduire à un torticolis après la naissance :

  • Le bébé tête toujours du même côté, il pleure lorsque maman essaye de l’installer de l’autre côté.
  • Le bébé chouine lors du change ou de l’habillement.
  • Le bébé dort toujours avec la tête du même côté.
  • Etc.

Les parents remarquent un déficit de rotation de la tête de bébé, et le diagnostic est posé.

Une consultation suffit à remettre en ordre ce petit problème de mobilité chez le nourrisson lorsqu’elle est d’origine musculosquelettique.

Par ailleurs, il existe différentes étiologies (origines) conduisant à un torticolis chez le bébé :

  • Plagiocéphalie (déformation du crâne causées par l’accouchement)
  • Troubles digestifs : reflux, régurgitations, vomissements, coliques
  • Difficulté de succion, refus de s’alimenter
  • Etc.

Quelques soit l’origine, l’ostéopathe est en mesure de diagnostiquer et de régler le problème.  L’ostéopathie corrige les causes du torticolis en une séance, parfois plusieurs selon le problème. Le plan de traitement est donné dès la première consultation.

AUTRES MOTIFS

  • Troubles digestifs reflux, régurgitations, coliques, constipation
  • Pleurs nocturnes prolongés
  • Troubles de la succion
  • Posture en arc de cercle (extension marquée, bébé se cambre en arrière)
  • Troubles de la marche / Troubles de la statique, troubles liés à la croissance chez l’enfant et l’adolescent (douleurs musculaires et articulaires multiples) etc.
  • Difficulté à se retourner, s’assoir, ramper, bébé rencontre des difficultés à bouger de manière générale

Publications similaires